×

Inscription

Informations de profil

Informations de connexion

First name is required!
Last name is required!
First name is not valid!
Last name is not valid!
This is not an email address!
Votre adresse email est requise !
This email is already registered!
Votre mot de passe est requis !
Enter a valid password!
Veuillez entrer 6 caractères minimum!
Please enter 16 or less characters!
Passwords are not same!
Champs obligatoires
Votre email ou mot de passe est incorrect!
Cuisines-revolution-gastronomie-bienveillante

Faire une cuisine sans

Le sans gluten fait une razzia. Outre quelques rares véritables intolérants atteints de la maladie coeliaque, ceux qui disent oui au « noglu » ont rasé de leur alimentation toute trace gluténique. La plupart des cartes de restaurants ou boulangeries ont d’ailleurs étoffé une offre spécifique. Hier, nous avons eu la « nouvelle cuisine », demain nous aurons la cuisine libre comme l’a joliment baptisée Nadia Sammut, touchée par la maladie coeliaque. Ces chefs vertueux, privés de leurs classiques, testent, cherchent, réinventent toutes les bases.

Pour décrypter cette tendance, nous nous sommes appuyés sur la démarche de la cheffe Nadia Sammut à l’Auberge La Fenière dans le Luberon.

LES POINTS CLÉS POUR S’APPROPRIER LA TENDANCE

Ce mois-ci, Cuisines (R)évolution vous livre des clés pour créer ou transformer votre table « bienveillante » avec des accents provençaux.

Grande maison typique constituée de différentes bâtisses, La Fenière s’inscrit naturellement dans un paysage provençal de restanques et d’olivier que la famille Sammut entretient depuis quarante ans. L’environnement rentre petit à petit en salle avec un mot d’ordre : « réduire au nécessaire ». Plus de nappes, apparition du bois, rideaux en lin beiges, un style scandinave qui correspond mieux à la jeunesse que la déco un rien bourgeoise campagnarde des parents.

Cuisines-revolution-gastronomie-bienveillante
Cuisines-revolution-gastronomie-bienveillanteCuisines-revolution-gastronomie-bienveillante